Magnifique mais tragique : morts main dans la main dans un lit du Lutetia

LE LUTETIA

Dur, dur pour les employés de l’hôtel qui ont du les trouver dans leur chambre…

Ils avaient visiblement minutieusement planifié leur départ. Georgette et Bernard, tous deux âgés de 86 ans, se sont donné la mort dans la nuit de jeudi à vendredi dans la chambre qu’ils avaient réservée au Lutetia, un palace du VIe arrondissement de Paris. C’est un garçon d’étage de l’établissement qui a découvert leurs corps à 9h30, en apportant le petit déjeuner que les octogénaires avaient pris soin de commander.

Sans doute pour être retrouvés rapidement.

En poussant la porte, l’employé a été témoin d’une scène triste et digne. Les deux octogénaires étaient allongés sur le lit, main dans la main. Tous deux portaient un sac en plastique sur le visage.

Une fois la direction de l’hôtel alertée, les accès au lieu du drame ont été immédiatement bloqués jusqu’à l’arrivée des secours quelques minutes plus tard. Dans la chambre sans désordre, les policiers ont retrouvé plusieurs courriers laissés en évidence, dans lesquels les retraités expliqueraient les raisons de leur geste de désespoir.

Un courrier au procureur de la République

Domiciliés dans un petit pavillon à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), près de Paris, Georgette et Bernard avaient réservé pour une nuit une chambre « supérieure » du Lutetia une semaine plus tôt en utilisant un site Internet. « Ils étaient arrivés jeudi vers 19h30, avec un bagage », explique le directeur de l’hôtel. « Ils sont montés dans leur chambre, tout à fait normalement, et ne sont apparemment pas ressortis de la soirée. » Les motifs de ce double suicide n’ont pas été précisés. Mais ils pourraient être liés à des problèmes de santé de l’un ou l’autre des époux. Selon nos informations, parmi les documents laissés par le couple, figurerait une enveloppe adressée au procureur de la République. Le courrier contiendrait des demandes en direction de l’Etat réclamant le droit à mourir dans la dignité.

Article rédigé par Benoît Hasse, extrait de http://www.leparisien.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s