Rencontre avec Vincent Tissier, Directeur Adjoint de La Réserve Genève Hotel & Spa

Vincent TissierVincent Tissier a rejoint La Réserve Hotel & Spa de Genève en mars 2011 en tant que Directeur Général Adjoint. Issu de l’école supérieure de commerce de Clermont-Ferrand, il a rapidement pris goût pour le monde de l’hôtellerie lors d’un stage au Carlton de Cannes puis lors son 1er poste à l’hôtel de Crillon à Paris. Après être passé notamment par Le Pralong à Courchevel, Le Cap Eden Roc à Antibes, Le Meurice à Paris puis le groupe GLA pendant 9 ans (au Montalembert et au Bel Ami), il a choisi de rejoindre La Réserve de Genève pour son concept singulier et pour son propriétaire Michel Reybier dont la vision particulière de l’Hôtellerie de Luxe l’interpelait.

Johanne Saget : Comment décririez-vous La Réserve de Genève ?

Vincent Tissier : L’hôtel qui était auparavant détenu par des propriétaires chinois (d’où le fameux restaurant chinois le Tsé Fung élu le meilleur de Suisse), a été totalement repensé par Michel Reybier avec le support du designer Jacques Garcia afin de créer un lieu exclusif, s’inspirant des Lodge les plus élégants et offrant une atmosphère intimiste, au luxe feutré, sans ostentation, dans un esprit club. Un concept unique à Genève de resort-urbain où l’on se sent comme chez soi. On peut s’y retrouver aussi bien pour un déjeuner d’affaire que pour un séjour de détente en famille ou une cure better aging au Spa.

J.S : Quelles sont les principales valeurs de l’établissement ?

V.T : La Réserve insiste beaucoup sur la personnalisation du service pour ses clients, leur appartenance à « leur » maison, le sur-mesure et surtout l’empathie afin de comprendre les besoins de chacun d’entre eux.

J.S : Comment est répartie votre clientèle ?

V.T : Notre clientèle est un mix équilibré entre le Leisure (≈ 40%) et le Corporate (≈ 60%). Elle se compose principalement de Suisses, de Français et d’Européens. On observe également une forte progression de la clientèle en provenance de la Russie et des pays du Moyen-Orient sans oublier le marché américain.

J.S : Quels sont les critères de sélection pour le recrutement de vos équipes ?

V.T : Au-delà de l’hôtel, nous sommes en permanente recherche de « talents » et de « potentiels » désireux de participer au développement de notre groupe. Nos responsables de services sont rigoureusement sélectionnés. Ils arrivent très fréquemment de l’étranger et de grands groupes hôteliers reconnus dans le luxe. Ils peuvent ainsi partager avec les équipes de La Réserve leur expérience internationale et leur maîtrise des standards de service de l’hôtellerie haut de gamme. Le recrutement du personnel suit les mêmes principes de rigueur, même s’il est plus souvent effectué en local. Nous bénéficions d’une bonne stabilité et d’un faible taux de turn-over.

J.S : Quelle est votre vision générale de l’Hôtellerie Suisse (romande principalement) ?

V.T : Historiquement forte d’une grande culture de l’hospitalité, l’hôtellerie suisse a réalisé un peu tard que le benchmarking ne devait pas s’effectuer uniquement sur le plan national mais également international afin de pouvoir observer ce qui se fait de mieux dans le monde, de s’en inspirer et de l’adapter au contexte Suisse. Nos clients voyagent dans le monde entier et nous juge vis-à-vis de toutes leurs expériences.

Notamment grâce au développement des boutiques de luxe, et aux groupes internationaux qui sont arrivés sur Genève, l’offre hôtelière a évolué fortement sur les dix dernières années, s’ouvrant de plus en plus aux nouvelles tendances internationales. En effet, les établissement Suisses doivent savoir cultiver les spécificités locales et leur enracinement tout en s’empreignant de nouveaux concepts en adéquation avec les attentes de leur clientèle du monde entier. Ils doivent à présent être en mesure de leur proposer une offre plus riche.

J.S : Comment La Réserve de Genève s’inscrit-elle dans ce développement ?

V.T : Afin de séduire notre clientèle toujours en quête de nouveauté et de continuer à cultiver notre singularité, nous avons choisi par exemple d’ouvrir un restaurant dédié au bien-être, le Café Lauren, qui propose une cuisine saine et équilibrée (J.S : testé et approuvé !) qui vient prolonger tout le nouveau concept de notre Spa tourné vers le « better aging ». Egalement nous avons développé les offres additionnelles comme les activités en extérieur (hiver et été) ou la mise en place du bateau Motoscaffo qui assure la navette entre le ponton privé de l’hôtel et le centre-ville de Genève.

Un grand remerciement à Vincent Tissier pour le temps qu’il m’a accordé, mais surtout pour sa gentillesse et son humilité. La Réserve, une expérience à vivre et un hôtel tout en charme à tester absolument 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s