Portrait de Ferran Adrià, un Chef d’exception

Blog-hotellerie-luxe

Né le 14 mai 1962 à Barcelone, Ferran Adrià est un chef cuisinier espagnol catalan. Aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs chefs du monde, il commence à s’intéresser à la cuisine dans les années 1980, alors qu’il travaille en tant que plongeur dans un hôtel.

Il débute alors une formation en cuisine catalane, mais se spécialise très vite dans la cuisine moléculaire dont il deviendra l’un des chefs de file. Innovateur de la cuisine mondiale, Ferran Adrià est l’un des plus vénérés dans le milieu. Il se démarque par sa passion et sa dévotion.

Le chef catalan a réinventé la cuisine espagnole, en faisant de cette cuisine traditionnelle bien ancrée dans les moeurs, une cuisine davantage sophistiquée avec ses techniques bien à lui. Ce génie passionné surprend ses convives en jouant sur le côté multi sensoriel de ses plats, il offre ainsi une expérience culinaire particulièrement riche et fondamentalement unique !

De quoi ravir tous les sens 😉

El-Bulli-Ferran-AdriaEn 1987, il reprend les rennes du El Bulli, situé à côté de la ville de Roses sur la Costa Brava, qui avait été ouvert en 1964 par un couple d’allemands. Ce restaurant devient alors le temple de sa cuisine créative et innovatrice, et croule très vite sous les très nombreuses demandes de réservations.

Il reçoit en 1997 les prestigieuses 3 étoiles au Guide Michelin, mais Ferran Adrià ne souhaite pas s’arrêter là. Souhaitant sans relâche atteindre la perfection, il s’accordera de longs temps de répit retiré dans son laboratoire, afin de se livrer à de nouvelles expérimentations et ainsi créer de nouvelles recettes surprenantes.

Usé par un travail si intense et par ce niveau d’exigence qu’il s’imposait à lui-même, ainsi qu’à ses équipes, le chef décida en juillet 2011, de fermer le restaurant et le laboratoire.

Il déclara à ce sujet : “C’est comme si on demandait à Galliano d’aller à l’usine. Continuer à faire une cuisine créative au niveau où nous en sommes et garder le restaurant ouvert, c’est devenu totalement impossible.”

Cela dit, il avait déjà à cette époque, dans l’idée de faire renaître El Bulli sous une autre forme avec un tout autre concept, la réouverture serait prévue pour courant 2016.

N’ayant pas davantage de précisions et ne bénéficiant pas de sources sûres concernant cet événement, nous ne préférons pas transmettre de fausses rumeurs, et attendons patiemment une annonce officielle que nous partagerons avec un très grand plaisir 🙂

En parallèle, Ferran et son frère Albert ont ouvert plusieurs restaurants à Barcelone, tous situés dans le même quartier de l’avenue Paral.le, lieu de tous les spectacles de la ville. Chacun dispose de son propre concept unique :

  • Le Tickets Bar : un bar à tapas haut de gamme avec une étoile au guide michelin. Une sorte d’El Bulli du barrio mais toujours à la sauce sophistiquée des Adrià 🙂 Il est difficile d’y obtenir une place, le bar affichant complet pour les 2 prochains mois…
  • La Bodega 1900 : un bar à tapas typiquement catalan qui propose des recettes traditionnelles avec des produits d’exception.
  • Le Patka : un restaurant pour faire découvrir la cuisine Nikkei, fusion de la cuisine japonaise et péruvienne.
  • Le Niño Viejo : un restaurant de quartier qui reflète la cuisine urbaine mexicaine dans un cadre Street style.
  • La Hoja Santa : juxtaposé au niño Viejo son petit frère, ce restaurant étoilé propose la version gastronomique de la cuisine mexicaine dans un décor plus calfeutré.

Le 41º Experience, un restaurant gastronomique hors du commun a quant à lui fermé ses portes l’année dernière. Le concept : faire déguster à ses convives 41 bouchées d’exception aux saveurs des quatre coins du monde. Son successeur L’Enigma devrait ouvrir dans les prochains mois, les pré reservations affichent déjà complet !

Distinctions culinaires reçues par Ferran Adrià :

  • Prix national de l’Académie espagnole de gastronomie (1992)
  • Grand Prix de l’Art de la Cuisine de l’Académie internationale de gastronomie (1994)
  • Médaille du mérite touristique (2002)
  • Prix Eckart Witzigmann de l’Académie culinaire allemande (2005)
  • Prix Diálogo à l’Amitié franco-espagnole (2006)
  • Prix international du congrès « Le meilleur de la gastronomie » (2007)
  • Médaille d’or du mérite des beaux-arts (2007)
  • Prix international de gastronomie Don Quichotte (2008)
  • Prix Augie de l’Institut culinaire des États-Unis (2009)

 

Article rédigé par Delphine Demeure

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s